Nouveau plan d’aide pour la rénovation énergétique

Le gouvernement a décidé de mettre en place des mesures de rénovation énergétique afin que le logement des français soit davantage tourné vers l’écologie. Ce plan, visant à diminuer les factures d’énergie des ménages sur le long terme, va permettre de débloquer des fonds financiers dans le but d’aider chaque foyer à subvenir aux dépenses consacrées à la rénovation énergétique.

En effet, les français vont devoir remettre en état leur habitation, en ayant comme préoccupation principale : l’écologie. Le gouvernement incite, voire même contraint, les citoyens français à entreprendre des travaux de rénovation : ceux-ci consistent, par exemple, à installer une chaudière écologique, à renforcer l’isolation des zones de déperdition, à se doter d’appareils à énergie renouvelables,… Le président français, François Hollande, ainsi que ses ministres ont jugé que la France devait montrer son engagement concernant le réchauffement climatique. En équipant écologiquement la majorité des foyers de l’Hexagone, le chef de l’état a l’intention de restreindre les dépenses d’énergie jusqu’à la fin de son mandat, c’est-à-dire d’ici 2017. En outre, le slogan « J’éco-rénove, j’économise » résume clairement l’objectif de ce plan.

Chaque année, le nombre de rénovations énergétiques s’avère être incroyablement faible. C’est pourquoi, le gouvernement espère le multiplier par trois ; ce qui signifie qu’environ 500 000 rénovations vont être effectuées. Cependant, afin que les citoyens soient sensibilisés à ce projet et par conséquent de plus en plus nombreux à adhérer à ce plan, différents dispositifs vont être mis en place ; notamment un « service public de la rénovation énergétique » que chacun peut joindre via le numéro suivant : 0 810 140 240. Par ailleurs, 450 points rénovation info service seront aussi à la disposition de tous.
En revanche, pour ceux qui ne peuvent pas se passer de leur ordinateur, un site Internet complet, expliquant en détail les modalités de ce plan, a également été créé.

D’autre part, l’aspect le plus attractif de ce plan est le fait qu’en fonction des revenus et du nombre de personnes composant le ménage, une prime d’un montant variable est accordée. Effectivement, cette subvention est uniquement versée aux personnes percevant un revenu inférieur à 25 000 euros et vivant seule, inférieur à 35 000 euros pour un foyer comptabilisant deux personnes et inférieur à 50 000 euros pour un couple qui a deux enfants. Si l’on se réfère au discours du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, « les deux tiers » des français seraient concernés. La prime s’élève à 1 350 euros et peut atteindre 3 000 euros pour les ménages les plus défavorisés.

En ce qui concerne l’aide apportée aux français pour leurs dépenses en matière d’énergie, il est également possible de cumuler la subvention, précédemment évoquée, avec le crédit d’impôt développement durable et l’éco-prêt à taux zéro. Ceci aura donc pour conséquence d’amortir considérablement l’investissement de la rénovation énergétique, du point de vue des citoyens français. Certains ménages auront même la possibilité de ne dépenser que 20 % de leur facture totale ; cela revient à dire que 80 % sera pris en charge par le gouvernement.

D’autre part, ce plan de rénovation énergétique est déjà très controversé. Certain en voit les bons côtés, comme par exemple, le fait que cela va engendrer des suites positives dans le domaine du bâtiment : non seulement les emplois établis seront conservés mais également de nouveaux postes seront à pourvoir. Les chiffres tournent autour de 75 000 offres d’emplois. Toutefois, d’autres sont d’avis que les français ne sont pas prêts à investir leur argent pour le secteur de l’écologie. De nombreux sondages révèlent que l’écologie n’est pas l’une des priorités des français. La relance du taux de chômage ainsi que l’emploi sont, par contre, les deux sujets qui arrivent en tête du classement.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*