Rénovation Info Service : Premier bilan après 6 mois de lancement.

C’est en octobre 2013 que le ministère de l’Égalité des territoires et du Logement et le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie ont lancé le dispositif d’aide à la rénovation énergétique des logements.

Le plan de rénovation énergétique de l’habitat sous le slogan « J’éco-rénove, j’économise » a pour objectif d’inciter les Français à engager des travaux de rénovation énergétique dans leur logement, de les aider dans leurs démarches et d’apporter une subvention pour concrétiser ce projet. Ce dispositif répond également aux attentes du Président de la République qui s’est lancé le double objectif de rénover 500 000 logements par an d’ici à 2017 et de réduire de 38% la consommation énergétique des ménages.

6 mois après l’ouverture du Points rénovation info service – PRIS, c’était plus de 50 000 foyers qui ont lancé des travaux de rénovation énergétique pour un montant de 760 millions d’euros. Que ce soit pour des propriétaires occupants ou des propriétaires bailleurs, les aides sont fournit en fonction des ressources.
Chaque projet est étudié par un opérateur qui examine les travaux, les matériaux et suit le projet du dépôt de dossier à la fin des travaux.
Maxime Dubois, le responsable de la délégation Anah du Val de Marne indique que « Dans le cadre du programme ‘Habiter mieux’, il y a une vérification de leur éligibilité en matière de ressources et qu’aucun prêt à taux zéro n’est en cours. Il y a également un rappel des exigences de ce programme tel que le gain de 25 %, voire 35 % dans le cas des propriétaires bailleurs« .

Grace à diverses campagnes de communication télévisée et radiodiffusée les particuliers sont de plus en plus nombreux à réaliser des demandes pour leurs travaux. L’objectif à terme est d’atteindre 500 000 rénovations par an. Pour en savoir plus, visitez le site : http://www.renovation-info-service.gouv.fr/

Rappelons que les subventions peuvent atteindre jusqu’à 50% du montant des travaux et une prime de 3000€ pour les foyers les plus modestes (26 000 € pour un couple sans enfant en province) pour lutter contre la précarité énergétique. Ou une prime de 1350€ pour les foyers modestes. Les plafonds de ressources ont récemment été relevé pour toucher un plus large publique soit 46% de la population française.

Dans tous les cas, le crédit d’impôt développement durable (CIDD) et l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) sont actuellement éligible pour tous les français sans condition de ressource.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*