Chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire possède de nombreux avantages et son installation donne droit à un crédit d’impôt significatif. L’énergie du soleil est disponible en permanence et gratuitement. En installant un chauffe-eau solaire, vous pouvez réduire vos factures d’énergie de manière significative et contribuer à préserver l’environnement.

Comment ça marche ?

L’énergie du soleil est captée par des panneaux afin de réchauffer un fluide caloporteur. C’est ce fluide qui va restituer la chaleur directement dans le ballon d’eau chaude ce qui permet d’obtenir de l’eau chaude solaire. Les panneaux solaires thermiques récupère la chaleur du soleil pour chauffer l’eau de la salle de bains ou de la cuisine. Le fluide caloporteur absorbe la chaleur du soleil puis va circuler dans les canalisations jusqu’au ballon où il va restituer cette chaleur. Il n’est nullement nécessaire de consommer toute l’eau durant les heures d’ensoleillement puisque le ballon va stocker l’eau chaude produite.

Les avantages du chauffe-eau solaire

Les avantages sont nombreux et, en dehors du coût de l’installation (rapidement amorti), il n’y a aucun inconvénient à signaler. Selon la région d’habitation, ce système peut assurer au moins 50 % de la production d’eau chaude mais il peut également en fournir la totalité. En utilisant un chauffe-eau solaire on fait appel à une énergie propre et renouvelable. La chaleur du soleil est disponible gratuitement et de manière durable ce qui permet d’obtenir une indépendance énergétique.

L’utilisation de ce type de matériel génère très peu de déchets ou de gaz à effet de serre puisqu’il n’y a pas de combustion. Les besoins en eau chaude sont couverts. Le chauffe-eau solaire est totalement silencieux, fiable et durable tout en étant facile à installer et son entretien est très limité. Il permet de réaliser de grosses économies sur la facture de chauffage. Il peut en effet réduire vos coûts en énergie de 40 à 50 %. Des aides financières et des crédits d’impôts sont disponibles pour vous aider à financer l’installation du matériel.

Les différents modèles de chauffe-eau solaire

Il existe plusieurs types de chauffe-eau solaires. On peut dire qu’il y a quatre grandes familles : les monoblocs, ceux à thermosiphon, à circulation forcée ou à auto-vidange. Les chauffe-eau monoblocs et le chauffe-eau à thermosiphon sont réservés aux régions chaudes où il ne gèle jamais. Le chauffe-eau à circulation forcée est le plus pratique. Pour une utilisation non continue, le chauffe-eau auto-vidange permet d’éviter les risques liés au gel.

L’installation d’un chauffe-eau solaire

Les panneaux solaires sont généralement installés sur le toit de la maison ou dans le jardin. L’endroit doit être dégagé et suffisamment ensoleillé. Le panneau est ensuite relié au ballon de stockage de l’eau chaude.

Suivant la région, il peut être l’unique source de production de l’eau chaude sanitaire ou venir en complément d’un autre système. C’est surtout le cas en hiver où l’on peut utiliser le système préalablement existant. Même les maisons situées dans le Nord peuvent parfaitement utiliser un chauffe-eau solaire. Il suffit de bien orienter le capteur vers le Sud et dans une zone dégagée. Il suffit de 3 à 5 m² pour installer les panneaux ce qui laisse de nombreuses possibilités. Un installateur spécialisé apporte le matériel nécessaire à savoir les panneaux solaires thermiques, le circuit de fluide caloporteur et éventuellement un nouveau ballon d’eau chaude. Les panneaux solaires peuvent être intégrés de manière esthétique à la toiture et l’installation est réalisée en seulement quelques jours.

Le prix d’un chauffe-eau solaire

Depuis le 1er janvier 2013, l’installation d’un chauffe-eau solaire donne droit à un crédit d’impôt de 32 %. Pour un appareil complet de 3 à 5 m², il faut compter entre 4 500 et 5 000 euros. Des subventions sont également disponibles auprès de la région, du département ou de l’Anah.

L’entretien d’un chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire ne requiert pas beaucoup d’entretien. Le matériel est conçu pour durer au moins vingt ans mais il existe des variations en fonction de la qualité de l’installation. Il convient de faire vérifier l’isolation de la tuyauterie et la fixation du chauffe-eau. Les capteurs solaires sont nettoyés de manière régulière et un professionnel s’assurera de la pression du liquide colporteur.

Le rendement d’un chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire permet d’économiser jusqu’à 70 % sur les factures d’eau chaude. Tout dépend du climat et du système d’appoint utilisé.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*