Chaudiere, comment faire son choix ?

La science n’a jamais été figée ; elle connaît fréquemment des découvertes. La technique, elle aussi, fait l’objet d’une évolution spectaculaire. C’est à ce mouvement extraordinaire que l’on doit la naissance de la nouvelle génération de chaudières. Une génération multiforme qui se démarque de l’ancienne par son caractère sophistiqué. Cet article vous propose un petit tour d’horizon sur les différents nouveaux modèles de chaudière.

Chaudière gaz à condensation

Comment ça marche ?

C’est grâce à un procédé chimique très élaboré que ce type de chaudière fonctionne. En règle générale, l’énergie de cette machine provient de la vapeur d’eau générée par les gaz que projettent les tubes d’écoulements. Cette vapeur est mobilisée puis elle est condensée. Une fois l’énergie extraite, il reste un petit volume d’eau qui sera évacué dans les canaux d’eaux usées. Vous l’aurez donc compris, le principe de tout ce mécanisme consiste à minorer la consommation énergétique ainsi que les pertes.

L’installation d’une chaudière à gaz à condensation

Parce que le gaz utilisé peut se révéler être dangereux pour un néophyte, la disposition d’une chaudière requiert l’expertise d’un professionnel. Ce dernier peut se charger de tout ou vous superviser dans les travaux. Selon qu’elle soit murale ou disposée au sol, la chaudière doit être raccordée par des tuyaux avec la cheminée et l’eau des sanitaires. Tout cela implique l’achat de tout un tas d’accessoires adaptés.

Le prix d’une chaudière à gaz à condensation

Le coût est compris entre 3000 et 6000 euros. Cependant, il peut faire l’objet d’une réduction notamment avec les multiples allocations et aides. En 2013 par exemple, le crédit impôt s’élève à 10 ‰ sous réserve de certaines de remplir certaines modalités.

Chaudière gaz basse température

Comment ça marche ?

La chaudière gaz basse température doit sa notoriété à sa capacité d’économiser au maximum de l’énergie. Elle réduit la température propulsée à un niveau très bas. Par conséquent, la condensation s’effectue plus rapidement. De plus, les fumées expulsées par les tuyaux sont aussi réduites à faible température.

L’installation d’une chaudière à gaz basse température

L’autre avantage de ce type de chaudière réside dans la souplesse qu’elle confère lors de son installation. Elle s’adapte à tous les types d’installation de chauffages préexistants. Vous pouvez vous passer des services d’un expert. Cependant, il importe au moment du montage, de penser à rattacher votre chaudière à un plancher, un radiateur ou un aérotherme capable de générer une basse température. Cela vous sera bénéfique dans la mesure où vous pourrez bénéficier d’un rendement à la hauteur de vos attentes. Pour l’évacuation des fumées, une ventouse ou le canal d’évacuation de votre cheminée fera l’affaire.

Le prix d’une chaudière à gaz basse température

Du fait de son caractère écologique, la chaudière gaz basse température est vivement recommandée par certains organismes. Même si vous savez que votre chaudière pourra vous coûter entre 3000 à 7000 euros, vous ne devriez pas trop vous inquiéter pour votre budget. L’agence nationale de l’habitat fournit par exemple son appui aux particuliers qui désirent acquérir ce genre de chaudière.

Chauffe-eau thermodynamique

Comment ça marche ?

Les calories de l’air sont un élément fondamental dans le mécanisme de ce genre de chaudière. Un ballon est raccordé à une pompe à chaleur. Celle-ci intercepte les calories présentes dans l’air et les retransmet au ballon afin qu’il puisse produire de l’eau chaude. Cette dernière est chauffée jusqu’à atteindre la température de 60 degrés. L’avantage avec le Chauffe-eau thermodynamique, c’est qu’il peut fonctionner durant toutes les saisons.

L’installation d’un chauffe eau thermodynamique

L’aménagement de cette machine est assez facile. Un espace de 10 mètres au sol est requis pour 20 mètres carrés d’air à pomper. A défaut, une gaine fera l’affaire. Il faudra aussi prévoir un système d’évacuation de l’air rafraîchi et le tour est joué !

Le prix d’un chauffe eau thermodynamique

Le ballon d’un chauffe-eau thermodynamique peut vous revenir à 2.550 €. Un prix abordable certes, mais, auquel s’ajoute une réduction pouvant aller jusqu’au quart de votre eau chauffante. La rétrogradation de cette somme trouve son explication dans l’énergie gratuite utilisée. En outre, vous pouvez diminuer plus cette somme avec par exemple le crédit d’impôt 2013 de 28%.

Chaudière fioul à condensation

Comment ça marche ?

Comme son nom l’indique, la Chaudière Fioul à Condensation utilise du Fioul pour produire de l’énergie. Cette énergie résulte de la condensation des fumées distillées par la consommation du fioul. De ce fait, la consommation de cette précieuse liquide est réduite à la baisse. Il faut noter aussi que cette chaleur produite pourra aussi être mobilisée pour chauffer l’eau des sanitaires.

L’installation d’une chaudière à fioul à condensation

La procédure est la même que pour l’installation d’une chaudière à gaz condensation. Toutefois, il importe de rappeler qu’à cause de la présence du fioul, il serait plus prudent de louer les services d’un spécialiste. Un système d’évacuation des eaux résultant de la condensation doit aussi être prévu.

Le prix d’une chaudière à fioul à condensation

L’impôt sur le crédit 2013 vous donne droit à une réduction de 10 ‰ sur l’achat de cette chaudière. Le prix du matériel peut aller de 4000 à 6000 euros. Le fioul peut vous revenir aussi très cher, mais grâce à la capacité d’économie du dispositif, c’est un investissement à long terme

Chaudière à granulés de bois

Comment ça marche ?

C’est en consumant des granulés de bois que ce type de chaudière engendre de la chaleur pour le chauffage et pour l’eau des sanitaires. Mais pour que ce résultat soit obtenu, il faut que la chaleur de la combustion soit communiquée à un liquide caloporteur. L’eau peut parfaitement jouer cette fonction.

L’installation d’une chaudière à granulés de bois

Pour une bonne disposition de votre chaudière à Granulés de Bois, deux choses vous sont indispensables : l’espace requis et un circuit de chauffage central préexistant. Pour l’espace, il vous en faudra au moins 5 mètres carrés afin que le silo qui réserve le bois puisse s’y tenir. Le circuit central fait référence à un conduit d’eau à haute température qui ravitaille des radiateurs.

Le recours à un spécialiste peut s’imposer surtout au regard de la fumée dangereuse qui est sécrétée par la fumée. Ces émanations doivent impérativement être évacuées à l’extérieur des habitations. Enfin, il faut souligner aussi que ce type de chaudière est doté d’un régulateur des granulés. De fait, l’utilité de renouveler le stock peut n’intervenir qu’une fois par année. L’alimentation peut se faire par vis ou par aspiration.

Le prix d’une chaudière à granulés de bois

Pour une tonne de granulés, il vous faudra débourser entre 200 à 350 euros. Cependant, si le prix du bois est abordable, celui de la chaudière est élevé. Ce montant varie entre 12000 et 20000 euros, et ce, en fonction du système d’alimentation choisi. Il est plus couteux avec l’aspiration. L’État ainsi que l’Agence Nationale de l’Habitat proposent leurs nombreux soutiens. Le crédit de 2013 pour l’acquisition de cette chaudière va de 10 à 26 %.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*