Isolation des combles

L’isolation est un des postes dans un foyer qui est très important à surveiller car à partir d’une bonne ou d’une mauvaise isolation dépendent les factures d’énergie. En effet, il faut savoir que près d’un tiers de la chaleur d’un habitat s’échappe par le toit. Isoler les combles est donc la première solution à effectuer lors d’une rénovation ou pour une construction récente car c’est cela permet de créer le plus d’économie d’énergie – et donc financière – à moyen et long terme.

Lorsque l’on parle de combles, on se rend compte rapidement que toutes les parois cette pièce qui peut-être occupée ou pas sont en contact avec l’extérieur et que par conséquent, les combles sont soumises à des variations thermiques importantes : en isolant les combles, cela permet de réguler la température et de conserver une température constante, homogène et agréable. De plus, lorsque l’isolation thermique des combles est couplée avec une bonne ventilation, il n’y a plus aucune condensation sur les parois et le risque de moisissures, de champignons, et d’humidité est considérablement réduit.

Enfin, pour la période estivale, l’isolation des combles (occupées notamment) permet de ne pas vivre dans une pièce surchauffée où il est quasiment impossible de respirer, la pièce garde toute sa fraîcheur en bloquant l’air chaud sous le toit.

Désormais, il est possible d’estimer sa consommation et ses économies de chauffage avec des simulateurs en ligne : à partir des données précises sur les combles à isoler d’un particulier (nature des combles et volume de la pièce), le logiciel va calculer une estimation chiffrée des économies réalisées.

Les avantages d’isoler ses combles

Isoler des combles permet d’avoir des avantages non négligeables, à savoir une réduction des coûts de chauffage, un confort et un bien-être accrus grâce à la suppression des ponts thermiques (déperdition de chaleur entre les parois et la couverture) mais aussi une durabilité dans le temps en conservant toutes les propriétés de l’habitat sans avoir aucun tassement du matériau, une grande étanchéité, une flexibilité d’exécution très pratique et la possibilité d’avoir des matériaux d’origine naturelle sans aucun danger pour la santé.

L’isolation thermique des combles permet emprisonner la chaleur en hiver et de garder l’habitat frais en été. Avec les nouveaux matériaux, il y a en plus une réelle réduction de l’impact général sur l’environnement, un geste écologique simple et efficace.

Comment installer une isolation dans les combles ?

Selon les contraintes physiques de l’habitat, l’isolation n’est pas la même et on utilise alors des moyens divers. La plupart du temps – et ce qui est préférable, est d’avoir des combles accessibles pour poser une couche d’isolant.

Selon le type de la toiture, la technique de pose de l’isolant ne sera pas identique : la technique la plus courante est celle d’agrafer sur la paroi intérieure de la toiture une couche d’isolant, soit en rouleau, soit en plaques. Mais d’autres situations, il peut être plus facile d’insuffler de l’isolant en vrac, l’isolant se retrouve alors sous la forme de flocons.

Egalement selon le type des combles, la pose de l’isolation n’est pas la même : par exemple, pour des combles dit aménageables, il faut isoler directement sous les pans de la toiture technique d’agrafe en rouleau ou panneau) mais pour des combles dits perdus, l’isolation se fait en recouvrant le sol par de al ouate de cellulose, généralement soufflée afin qu’elle se cale dans les moindres recoins des combles pour une isolation optimale.

Les matériaux

Le matériau pour isoler les combles est très important et c’est pourquoi il faut prendre en compte tous les paramètres et toutes les caractéristiques pour le choisir de façon judicieuse.

En termes d’isolant, on trouve alors la laine minérale (laine de verre, ou laine de roche), la laine végétale (coton, lin ou chanvre), la laine animale comme celle du mouton, la plume mais il existe aussi de l’isolation PSE (isolation au polystyrène expansé composé de billes compressées), la fibre de bois, la perlite qui est une roche volcanique concassée et enfin les isolants minces qui connaissent un succès croissant, composés de films réflecteurs et d’un séparateur.

Quel que soit l’isolant, il faut prendre en considération la conductivité thermique (capacité à véhiculer la chaleur) et la résistance thermique (performance globale de l’isolant).

Coût d’une isolation

Depuis le 1er janvier 2013, isoler ses combles donne le droit à un crédit d’impôt de 15% sur le prix du matériau isolant et sur la main d’œuvre (TVA réduite) si la pose de l’isolation est réalisée par un professionnel agréé.

Des subventions peuvent être demandées, notamment auprès de l’ANAH (Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat).

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*